Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Éléments de langues latine et grecque > Langue grecque > Initiation > Aristote

Aristote

vendredi 17 février 2006, par Robin Delisle

Aristote, homme de science

Aristote, l'un des principaux philosophes de l'Antiquité, a appliqué son appréhension du monde à la nature. Il a touché tous les domaines scientifiques, quand il ne les a pas tout simplement fondés. Dans Parties des animaux il essaie de  classer le règne animal par catégories logiques, selon la nourriture et le mode de vie.

Aristote, Parties des Animaux, I, 1 (extraits)

Τῶν ζῷων τὰ μὲν σαρκοφάγα, τὰ δὲ καρποφάγα τὰ δὲ παμφάγα, τὰ δ'ἰδιότροφα, οἷον τό τῶν μελιττῶν καὶ τῶν ἀραχνῶν γένος · [...]
Καὶ τὰ μὲν οἰκητικὰ τα δ'ἄοικα, οἰκητικὰ μὲν ἀσπάλαξ, μῦς, μύρμηξ, μέλιττα, ἄοικα δὲ πολλὰ τῶν ἐντόμων καὶ τῶν τετραπόδων. Ἔπι τοῖς τόποις τὰ μὲν τρωγλοδυτικὰ, οἷον σαύρα, ὄφις, τὰ δ'ὑπέργεια, οἷον ἵππος, κύων. Καὶ τὰ μὲν τρηματώδη τὰ δ'ἄτρητα. Καὶ τὰ μὲν νυκτερόβια, οἷον γλαύξ, νυκτερίς, τὰ δ'ἐν φωτὶ ζῇ.

Observations grammaticales

Il existe en grec trois genres : le masculin, le féminin, et le neutre.
La principale caractéristique des mots neutres, est d'avoir une terminaison en -α (beaucoup plus rarement en -η) aux nominatif, vocatif et accusatif pluriels (comme en latin somme toute : templum => templa).
Ces neutres pluriels quand ils sont en position de sujet, se construisent avec une troisième personne du singulier au verbe dont ils sont sujet. Cette règle étonnante est le souvenir d'un temps ou les terminaisons en -α étaient en réalité des sortes de singuliers collectifs.

Il existe trois déclinaisons en grec, mais les génitifs pluriels de ces trois déclinaisons sont tous en -ων.

Le verbe être est souvent sous-entendu en grec.

Par convention, dans les lexiques et dictionnaires, on donne toujours un nom au nominatif singulier, avec son génitif singulier, son article, et son genre.

Pour un adjectif, on le donne toujours avec ses terminaisons masculine, féminine et neutre. De même pour les pronoms.




ζῷον, -ου (τὸ) l'animal
ὁ δὲ, ἡ δὲ, τὸ δὲ...
ὁ μὲν, ἡ μὲν, τὸ μὲν
l'un...l'autre...
σαρκοφάγος, ος, ον carnivore
καρποφάγος, ος, ον herbivore
παμφάγος, ος, ον omnivore
ἰδιότροφος, ος, ον qui se nourrit d'une manière
particulière
οἷον tel que
μελιττή, -ῆς (ἡ) l'abeille
ἀράχνη, -ης (ἡ) l'araignée
γένος, -ους (τὸ) le genre
οἰκητικός, ή, όν qui a une maison
ἄοικος, -η, -ον sans maison
πολύς, πολλή, πολύ nombreux
τὰ
ἐντόμα les insectes
τετράπους, ους, ουν (-ποδος) quadrupède
ἔπι + datif : en ce qui concerne
τόπος, -ου (ὁ) l'endroit
τρωγλοδυτικός, ή, όν troglodyte
σαύρον, -ου (τό) le lézard
ὄφις, -εως (ὁ) le serpent

ὑπέργειος, ος, ον qui vit sur terre
ἵππος, -ου (ὁ) le cheval
κύων, -κυνός (ὁ) le chien
τρηματώδης, ης, ες qui se creuse des trous
ἄτρητος, ος, ον qui ne creuse pas de trous
νυκτερόβιος, ος, ον nocturne
γλαύξ, γλαύκος (ἡ) chouette
νυκτερίς, -ίδος (ἡ) la chauve-souris
ἐν + datif = dans
φῶς, -τος (τό) la lumière

ζάει (ζῇ) il vit


Vous traduirez ce texte, en essayant d'en donner la traduction la plus littéraire possible. Les fautes de français pénaliseront le travail, et les phrases qui ne veulent rien dire seront considérées comme fausses. N'hésitez pas à rajouter de petits mots ou encore à modifier la nature de certains mots pour gagner en lisibilité dans vos traductions.

Evaluation II

Aristote Traité du Ciel
, Livre I, 2 15-20

Πάντα γὰρ τὰ φυσικά σώματα καὶ μεγέθη καθ'αὑτὰ κινητὰ λέγομεν εἶναι κατά τόπον · τὴν γὰρ φύσιν κινήσεως ἀρχὴν εἶναι φαμεν αὐτοῖς. Πᾶσα δὲ κίνησις ὅση κατὰ τόπον, ἥν καλοῦμεν φοράν, ἢ εὐθεῖα ἤ κύκλῳ ἤ ἐκ τούτων μικτή · ἁπλαῖ γὰρ αὗται δύο μόναι. Αἴτιον* δ' ὅτι καὶ τὰ μεγέθη ταῦτα ἁπλᾶ μόνον,ἥ τ' εὐθεῖα καὶ ἡ περιφερὴς. Κύκλῳ μὲν οὖν ἐστιν ἡ περὶ τὸ μέσον, εὐθεῖα δ'ἡ ἄνω καὶ κάτω Λέγω δ'ἄνω μὲν τήν τοῦ μέσου, κάτω δὲ τήν ἐπὶ τὸ μέσον.

* la cause en est que...




πᾶς πᾶσα, πᾶν tout, chaque πάντα est un eutre pluriel
φυσικός, -ή, -όν  naturel, physique
σώμα, -ατος (τὸ) le corps
μεγέθος, -ους la quantité, l'importance,
la grandeur
αὑτός, -ή, -όν lui-même, elle-même,
eux-même
κινητός,-η,-ον que l'on peut mouvoir (muable)
κατά + accusatif : selon, en, en vertu de

λέγω je dis
φύσις, -εως (ἡ) la nature
κινήσις, -εως (ἡ) le mouvement
ἀρχή, -ῆς (ἡ) le début, le commencement, le principe
φημί je dis, j'affirme
αὐτός, -ή, -όν
le, lui, il, elle, eux
ὅσος, -η, -ον celui, celle, celui qui
ὅς, ἥ, ὅ qui , que, dont (pronom relatif)
καλῶ j'appelle
φορά, -ᾶς (ἡ) le transport
εὐθύς, εὐθεῖα, εὐθύ droit, droite, rectiligne

κύκλος, -ου (ὁ) le cercle
ἤ ou bien
οὖτος, αὕτη, τοῦτο celui-ci, celle-ci
μικτός, -ή, -όν mélangé
ἁπλοος (οῦς) , -ῆ, -οόν (οῦν) simple
μόνος, -ή, -όν seul
περιφερὴς, -ής, -ές circulaire
μέσος, -η, -ον
περί + accusatif : autour de
ἄνω en haut
κάτω en bas
ἐπὶ + Accusatif : vers


Observations grammaticales
  • Il existe en grec trois genres : le masculin, le féminin, et le neutre.
        La principale caractéristique des mots neutres, est d'avoir une terminaison en -α (beaucoup plus rarement en -η) aux nominatif,             vocatif et accusatif pluriels (comme en latin somme toute : templum => templa).
        Ces neutres pluriels quand ils sont en position de sujet, se construisent avec une troisième personne du singulier au verbe dont ils             sont sujets. Cette règle étonnante est le souvenir d'un temps ou les terminaisons en -α étaient en réalité des sortes de singuliers                 collectifs.
  • Attention aux mots apparemment homographes : αὑτός, -ή, -όν / αὐτός, -ή, -όν/ αὕτη Observez avec attention la place des accents et des esprits. C'est cette dernière qui induit les différences de sens. De même, ἡ , ἥ et ἤ qui ont des sens bien distincts selon l'accent et l'esprit, ou encore la combinaison des deux.
  • La proposition infinitive : derrière les verbes de déclaration on trouve souvent un verbe à l'infinitif et un sujet à l'accusatif. On appelle cette construction une proposition infinitive. On la traduit par une subordonnée conjonctive d'objet (subordonnée complétive) en français.
Exemple tiré du Traité du ciel livre IV

"τῇ περιφερεῖ τὴν εὐθυῖαν ἀντικεῖσθαι μάλιστα τίθεμεν"

Mot à mot en grec
Mot à mot en français
τίθεμεν τὴν εὐθυῖαν μάλιστα  ἀντικεῖσθαι τῇ περιφερεῖ Nous posons  la droite principalement être  opposée à la circonférence

Traduction définitive :
"Nous posons [que] la droite est principalement opposée à la circonférence."


Cette construction est très fréquente en grec.
  • Rappel l'article masculin est ὁ , féminin ἡ , et neutre τὸ. Les articles suivent les déclinaisons thématique (en -ος et en -ον) pour le masculin et le neutre, et athématique (en -η) pour le féminin. On peut donc identifier le genre d'un mot grâce à son article dans le lexique.
  • Les mot en -ις suivent la déclinaison des mots en -ευς , excepté à l'accusatif qui est souvent en -ιν
  • La marque de la 1ère personne du pluriel (nous) en grec, c'est la terminaison -μεν, tout du moins, à la voie active.
  • Substantivation des articles : un article, suivi d'un adjectif revient à faire de ce dernier un nom. Ainsi en français, nous parlons en mathématiques de «la droite» pour la ligne droite. Le raccourci est identique en grec : ἥ τ' εὐθεῖα signifie aussi la droite. Dans les deux cas, «droite» est un adjectif ( εὐθύς, εὐθεῖα, εὐθύ en grec). A défaut de trouver un nom adapté pour remplacer l'adjectif et l'article, on peut rendre cette substantivation de la manière suivante : «celle qui est droite». Celui qui/celle qui + l'adjectif est donc une possibilité de traduction, il est vrai, peu élégante...
  • Le nominatif pluriel de la déclinaison athématique (mots en -η et -α) est en αι

- Classez tout ce vocabulaire en cinq colones : la première pour les noms, la seconde pour les adjectifs, la troisième pour les pronoms, la quatrième pour les verbes, la cinquième pour les mots invariables.
- Traduisez le texte
- Effectuez une recherche sur Aristote, en répondant aux questions suivantes :
1. De quel homme célèbre a-t-il été le précepteur ? Où est-il né ? De quel philosophe célèbre a-t-il été l'élève ? Comment s'appelle l'école philosophique qu'il a fondée ?
2. Citez trois traités scientifiques écrits par Aristote.
3. Qu'est-ce que l'Ὄργανον ? Il s'agit du titre d'un de ses ouvrages fondamentaux. Trouvez son nom français, et expliquez sommairement de quoi parle cet ouvrage.
4. Aristote classifie le savoir en trois grandes catégories ? Nommez-les et précisez quels domaines du savoir chacune de ces catégories touche.



Texte d’Aristote sur les animaux au format .doc

Animaux
Texte d’Aristote sur les animaux