Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Les études classiques menacées de disparition au Portugal !

Les études classiques menacées de disparition au Portugal !

dimanche 18 juin 2006, par Robin Delisle

PÉTITION POUR LA DÉFENSE DES LANGUES CLASSIQUES AU PORTUGAL

A la suite de la récente réorganisation du réseau scolaire et des regroupements de disciplines, l’enseignement des langues classiques se trouve maintenant à l’état résiduel dans le secondaire, et court le risque de disparaître bientôt de l’enseignement supérieur.

Des raisons d’ordre financier limitent l’offre en langues classiques et en langues et littératures étrangères, elles aussi gravement menacées à tous les niveaux de l’enseignement, et ce malgré l’existence d’une élite d’enseignants et de spécialistes, souvent de niveau international, représentant un important investissement économique et financier, dans des domaines qui sont un symbole de développement et qui font partie intégrante de la tradition culturelle des pays que nous voulons égaler.

Ignorant que “les mathématiques et les sciences ne forment pas des citoyens”, comme l’a rappelé le neurobiologiste Manuel Damásio (Expresso, 10/03/2006), les responsables politiques peuvent-ils priver les jeunes Portugais de la possibilité de connaître les racines communes de l’identité nationale et européenne et les valeurs qui constituent la genèse du patrimoine culturel, éthique et civique de l’Occident ?

C’est ce que rappelle le professeur de médecine Nuno Grande, dans son commentaire à propos de l’héritage classique et du livre de George Steiner, L’idée d’Europe (JN, 27/04/2006) : “les droits humains, la fraternité, la solidarité avec tous les peuples, dans le respect des différentes identités culturelles... sont déterminants pour l’élévation de l’Humanité, qui se fonde sur l’aspiration à la sagesse, la soif de connaissance désintéressée et la création de la beauté.”

Or, de telles valeurs - origine et garantie même de l’identité européenne, comme l’a rappelé récemment J. M. Durão Barroso, Président de la Comission Européenne (SIC - Notícias, 13/05/2006) rassemblent l’essentiel de la formation humaniste et classique, raison suffisante pour que ne soient pas éliminés du système éducatif leurs instruments : les langues classiques.

Les signataires, dont les noms suivent, lancent donc un appel à nos dirigeants, en prenant à témoin l’opinion publique :

- nous leur demandons de ne pas renier les origines gréco-latines d’une conception noble de la politique et de la société, éthique et à l’échelle humaine ;
- nous revendiquons la mise en place de conditions rendant accessible à tous l’étude des langues et des cultures classiques, quel que soit le niveau d’enseignement, de l’école primaire à l’université.

Promoteurs :
APEC - Association Portugaise d’Etudes Classiques
Institut d’Etudes Classiques de l’Université de Coimbra
Département d’Etudes Classiques de l’Université de Lisbonne

Pétition en ligne

Messages