Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Publications > Les spectacles aquatiques romains

Les spectacles aquatiques romains

vendredi 8 décembre 2006

Frapper les imaginations par des mises en scène recherchées et par l’ampleur des moyens déployés, tel était l’un des buts des spectacles romains, notamment à partir de la fin de la République.

Anne Berlan-Bajard s’est intéressée tout particulièrement aux spectacles aquatiques.

Parmi les innovations les plus remarquables de cette époque et du début de l’empire figurent les ressources du décor aquatique comme lieu de l’action. Un exemple célèbre est celui des naumachies, dont certaines mirent aux prises des milliers de combattants sur de véritables navires de guerre. Mais d’autres spectacles aquatiques sont apparus à peu près au même moment : uenationes nilotiques ou marines et surtout mimes qui montraient « la mer au théâtre » et reconstituaient dans ce cadre la naissance de Vénus, la traversée de Léandre ou les ébats des Néréides. Au-delà de l’effet de réel apporté par la présence effective de l’eau, nécessitant des installations spécifiques, tous ces spectacles témoignent d’un imaginaire où le naturalisme romain rencontre des topoi littéraires et iconographiques empruntés au monde grec. Ils sont aussi tous étroitement liés à l’émergence et au développement d’une mystique cosmocratique exploitée par le pouvoir. Avec leur diffusion progressive dans les provinces ils représenteront aussi, parfois, une manifestation d’attachement à la romanité et prendront place parmi les ultimes formes d’expression de la culture païenne. Les informations apportées par la littérature et les arts plastiques, mais aussi l’archéologie, l’épigraphie et la numismatique se répondent et se complètent pour comprendre les modalités et la symbolique de ces spectacles.

Ouvrage disponible sur Librarius.net