Le portique

css standard ;css none

Alain Vila, sculpteur pour Dionysos

mercredi 17 janvier 2007.

Alain Vila sculpte des effigies pour les troupes de jeunes lycées ou collégiens qui remportent le 1er prix du concours de Théâtre antique de la ville de Limoux et de l’Université de Toulouse-Le Mirail. Portrait d’un sculpteur dionysiaque...

Alain Vila est un jeune sculpteur audois né à Carcassonne en 1971. Après des études sur la céramique, il découvre la sculpture à l’âge de 18 ans et très vite se passionne pour cet art.

Il est installé à Pieusse, petit village pittoresque de l’Aude, proche de Limoux, qui a vu naître Joseph Delteil. Il y possède un atelier de sculpture et une fonderie d’art où il réalise certaines de ses créations en bronze. Mais la plupart de ses œuvres sont en argile, matière qu’il affectionne particulièrement pour sa souplesse et son rendu final. Auguste Rodin est l’un des sculpteurs qu’il admire le plus et il ne cache pas qu’il s’en inspire parfois dans certaines de ses œuvres.

À Pieusse, l’atelier d’Alain Vila est ouvert aux visiteurs ainsi qu’une petite salle d’exposition où il présente ses sculptures.

En 1999, l’artiste a réalisé avec un ami sculpteur une statue grandeur nature d’un cheval de trait. Cette œuvre se trouve actuellement à l’entrée de Limoux et fait partie d’un ensemble évoquant la viticulture au siècle dernier.

En 2003, Alain Vila a créé un masque spécifique pour l’une des bandes de carnaval de Limoux. Pour cette commande, l’artiste a privilégié la fibre de verre en raison de sa légèreté. Il a également réalisé la peinture du masque.

Un des objectifs de ce créateur : pouvoir consacrer plus de temps à sa vie artistique et s’investir davantage dans la réalisation d’œuvres de grande taille.

LE BACCHUS

Le Bacchus est devenu depuis quelques années le trophée officiel des Olympiades Lycéennes du Théâtre Antique. Il a été commandé à Alain Vila par la Ville de Limoux pour mieux ancrer cette manifestation en terre audoise.

Le sculpteur s’est inspiré du personnage de Silène, sage éducateur de Dionysos en Phrygie et devenu aujourd’hui parfois la récompense de travaux de la vigne et du vin.

Après avoir sculpté l’original dans de l’argile, l’artiste a réalisé un moulage en plâtre. C’est ce précieux original qui permet de reproduire les trophées en terre cuite récompensant chaque année les troupes en compétition.

Source : Olympiades lycéennes

Signatures : 0