Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Portraits et entretiens > L’Aventure des Ecritures continue !

L’Aventure des Ecritures continue !

La Poste célèbre l’Antique

vendredi 19 janvier 2007, par Robin Delisle

La Poste, dans la continuité de l’exposition l’Aventure des écritures organisée par la Bibliothèque Nationale de France, a choisi d’émettre des timbres figurant des thèmes antiques.

Elle organise à cet effet une grande manifestation à l’Espace des Blancs-Manteaux, à Paris, les 27 et 28 janvier 2007. La Rédaction du Portique s’entretient avec les organisateurs de l’évènement.

Martine et Antoine Guillois, La Poste vous a confiés la mise en place des animations à l’occasion de la Vente 1er Jour du bloc de 10 timbres-poste commémorant le nouvel an chinois et l’année du cochon mais aussi la Vente 1er Jour du carnet artistique de 10 timbres-poste mettant en scène des antiquités égyptiennes, étrusques, grecques et romaines.
Pouvez-vous préciser aux lecteurs du Portique en quoi va consister exactement cette exposition ? Pouvez-vous nous dire quelle a été la genèse de ce projet ?

La Poste émet chaque année environ 60 timbres. Certaines émissions 1er Jour deviennent « un évènement » comme celle qui se déroulera les 27 et 28 janvier 2007 à L’Espace d’Animation des Blancs Manteaux 48 rue vieille du Temple 75004 Paris – métro Hôtel de Ville. Accès libre pour les visiteurs. C’est là que nous intervenons. Nous créons une scénographie sur le sujet des timbres qui a pour objectif d’intéresser les philatélistes et le grand public en leur faisant aimer et acquérir des « beaux timbres » qui sont valorisés par une oblitération spéciale pendant les 2 jours uniquement. Cette manifestation intéresse de plus en plus de visiteurs cultivés et curieux attirés par les différents aspects culturels de l’évènement autour des timbres.

Le timbre-poste du nouvel an chinois fête cette année sa 3èmé édition à l’Espace d’Animation des Blancs Manteaux après l’année du coq 2005 et l’année du chien 2006.
Le bloc de timbres « L’année du cochon » est accompagné par le carnet artistique « Antiquités ». Si nous considérons le timbre comme une image et en fait comme une forme d’écriture, et si nous remarquons le scribe dans le carnet artistique « Antiquités », le concept qui se détache est l’écriture.

En 1998, La Poste s’est associée à la BNF pour une exposition itinérante « L’aventure des écritures ». Cette exposition est devenue le fil conducteur de notre scénographie. Nous avons créé 3 ateliers d’écritures (chinois, égyptien et grec ancien) animés par des spécialistes de très haut niveau et toujours enthousiastes à faire partager leurs passions. Un atelier d’écriture grecque nous parlera notamment du disque de Phaistos qui peut être considéré comme une des premières traces d’écriture en Grèce. Vous apprendrez aussi ce que signifie le Linéaire A encore non déchiffré et le Linéaire B qui lui est déchiffré. Savez-vous que la langue scientifique actuelle est souvent du grec transformé ?

Anne-Marie Christin, professeur à l’université Paris 7- Denis Diderot où elle a fondé en 1982 le Centre d’Etude de l’écriture et de l’image et administratrice de la Bibliothèque d’Alexandrie en Egypte nous fait le grand plaisir de donner chaque jour à 16h00 une conférence intitulée :« Ecriture et Image : de l’idéogramme à l’alphabet ». C’est le côté vie intellectuelle de notre concept avec tous les Ateliers d’écriture auquel s’ajoutent des conférences sur l’astrologie chinoise.

Pour la vie artistique, nous avons invité des musiciens, chanteurs et conteurs. Ils interprètent sur scène des musiques et poésies de la Chine ancienne, et des contes persans et égyptiens avec chants et musique moyen-orientale. Deux artistes peintres réaliseront des performances sur place, Monsieur Li Zhongyao, le créateur du timbre « L’année du cochon », fera une calligraphie du poème de l’année du cochon et Monsieur Shi Ru Guo créera une peinture abstract géante sur le même thème.

Monsieur Li Zhongyao et Madame Eliane Challet mettront leurs talents de calligraphe au service des visiteurs.

D’autres animations comme le maquillage par un véritable maquilleur de l’Opéra de Pékin
de 2 personnages « Le légendaire roi des singes » et Lin Chong, héros de « La Forêt du Sanglier ».
Cérémonie du thé- thé noir Pu’Er
Chants traditionnels chinois par la soprane Liu Li
Exposition avec affiches de la BNF sur « L’aventure des Ecritures »
Atelier d’origami
Jeux et cadeaux

La vie quotidienne est présente avec 3 comptoirs de dégustation et vente : thés de chine et accessoires de l’année du cochon, olives du bassin méditerranéen, épicerie fine du Caire.

Ecrire, une lettre, c’est avant toutes choses tracer des lettres : à cette aune, quel message La poste a-t-elle choisi de délivrer en organisant une manifestation autour des premières écritures ?

L’intitulé de la manifestation est « D’une Histoire … à l’autre… ». Les premières écritures font partie de l’Histoire avec un grand H , dont l’humanité a précieusement gardé des traces persistantes à travers le temps et les âges. Malgré et grâce aux développements technologiques avec fax, internet, sms et adsl, l’écrit n’est pas devenu un mort vivant mais s’est au contraire renforcé et revivifié. L’enveloppe , le timbre de La Poste sont déjà un message avant même d’avoir lu le contenu de la lettre, la lecture de l’écriture dont nous avons besoin pour communiquer ou nous enrichir.

A cette occasion, la Poste a choisi d’éditer une collection limitée de timbres illustrant l’Antique.
Pour l’Egypte, La Poste choisi le scribe, et cela n’étonnera pas étant donné le lien très fort de cette profession avec l’écriture ; La Poste a aussi choisi l’hippopotame, c’est à dire la déesse égyptienne Thouéris, Ta Ouret (la Grande) en hiéroglyphes. Cette déesse incarne la fertilité, protège le foyer et plus particulièrement les femmes enceintes. Chez les Romains, Junon, déesse du mariage est à l’honneur. Chez les Etrusques, c’est le sarcophage des époux que vous choisissez de représenter.
Par ailleurs, Amenemhat III que La Poste également représenté, fut un pharaon fameux : sous son règne, la population s’enrichit, et la paix règne : l’Egypte est prospère. L’autre figure politique, c’est Périclès, le modèle de l’homme politique accompli dans l’Antiquité
Nous entrons le 18 février dans l’année du Cochon de feu, en Chine : en cette occasion, on célèbre plus particulièrement les festivités et la famille. Or, c’est sous le signe du Cochon de feu que s’ouvrira l’évènement des Blancs Manteaux : y-a-t-il de la part de La Poste une intention de mettre en avant la famille ?

Certainement au sens le plus large du terme, La Poste s’adresse à la famille des esthètes, des philatélistes et de tous ceux qui gardent un œil ouvert par exemple sur la couverture du carnet artistique des Antiquités où figure « L’œil de Oudjat » mais aussi sur les Ecritures et l’Histoire. La Poste s’attache à travers le timbre à faire perdurer et découvrir ou redécouvrir le patrimoine culturel et artistique.

La philatélie est un mot à l’origine étymologique pour le moins étrange : il signifie littéralement « amour de l’exemption d’impôts » ( racine φιλο + ἀτελεία ) ! Il représentait, en fait, à sa création, un progrès sans précédent : jusqu’alors, c’était le destinataire qui payait les frais d’expédition du colis. Avec cette création, c’est l’expéditeur qui en prit la charge. A l’heure d’internet, quel avenir pour le timbre, et tout particulièrement pour le beau timbre ? Est-ce qu’il ne symbolise pas, finalement, une certaine idée de l’écriture et de la correspondance ? En choisissant de faire figurer sur une collection limitée, quelques exemplaires des plus belles réalisations grecques, latines, égyptiennes et étrusques, que voulez-vous faire passer aux philatélistes, et au-delà, aux Français en général ?

La Poste édite 3,5 milliards de timbres chaque année dont 600 millions de « beaux timbres »
Deux millions de personnes collectionnent les timbres en France. La collection de timbres arrive en première position dans les collections d’enfants entre 6 et 12 ans. Tant que nous aimons l’Histoire, les Histoires, et les Timbres en racontent de belles, le Timbre fait partie de notre imaginaire, de notre apprentissage et de notre vie de tous les jours. Avant cette collection sur les « Antiquités », La Poste a édité en avant-première un carnet artistique sur « Les Impressionnistes » en 2006 en même temps que le nouvel an chinois « L’année du chien » toujours à l’Espace d’Animation des Blancs Manteaux. La transmission du beau et de la culture sont à la base de ces créations de timbres avec le concours d’artistes et de tous les acteurs de Phil@Poste.
Le timbre véhicule une image, des émotions, des sentiments, une histoire .Le timbre devient un vecteur pour une volonté de distinguer une œuvre, une commémoration, ou même un destinataire amoureux avec un Cœur Givenchy dont l’émission 1er Jour vient d’avoir lieu mais encore pour annoncer un heureux évènement « C’est un garçon » ou « C’est une fille ».
Les expressions du timbre sont multiples et chacun peut trouver un timbre pour s’exprimer. Nous retiendrons pour cette manifestation les 27 et 28 janvier à l’Espace d’Animation des Blancs Manteaux Paris 4ème, que le timbre est une image et peut-être avant tout une forme d’écriture capable de transmettre le beau en même temps que les humanités au sens le plus large dans leur définition encyclopédique.

Pour 2007, La Poste a choisi d’illustrer les 10 timbres-poste de son carnet consacré à l’art par des antiquités :
- ° égyptiennes - le scribe, l’hippopotame, Amenemhat III & la stèle du harpiste.
- ° étrusques - le sarcophage des époux.
- ° grecques : Périclès et la victoire de Samothrace.
- ° romaines : fresque de Pompéi et Junon

Timbres antiques

DROITS DE REPRODUCTION : A l’exclusion du droit moral de l’artiste inaliénable, La Poste et agences photographiques

Photos de :
- Timbres et volet médian de l’extérieur du carnet :
Hippopotame, Junon, Aphrodite, Stèle du harpiste, Sarcophage des Epoux, Roi Amenemhat III : RMN / H.Lewandowski ; Samothrace, : RMN / G.Blot - H.Lewandowski ; Fresque de Pompéi : RMN / Bulloz ; Scribe accroupi : RMN / F.Raux ; Périclès : BKP, Berlin, Dist. RMN / J.Liepe
- volet droit de l’intérieur carnet :
Amulette oïl oudjat : RMN / H.Lewandowski ; tête de jeune homme : RMN / Les frères Chuzeville
- extérieur du carnet :
Scribe accroupi : RMN / F.Raux ; Fresque de Pompéi : RMN / Bulloz ; Amulette oïl oudjat & Vénus de Milo : RMN / H.Lewandowski ; Tête de jeune homme : RMN / Les frères Chuzeville

Emission de timbres en 2007 par la Poste