Le portique

css standard ;css none

Ces députés qui veulent défendre le grec et le latin !

dimanche 25 janvier 2009.

L’ARELAG est l’association régionale des enseignants de langues anciennes dans l’Académie de Grenoble. Inquiète des conséquences de la réforme du lycée sur l’enseignement du grec et du latin, elle a fait appel aux députés de la Savoie, de la Haute-Savoie, de l’Isère et de l’Ardèche afin de défendre la cause du latin et du grec auprès de l’actuel gouvernement et de Monsieur Xavier Darcos, Ministre de l’Éducation Nationale. L’ARELAG veut notamment s’assurer que le latin et le grec puissent être enseignés dans toutes les filières.

Martial Saddier, vice-président de l’association des maires de France et maire de Bonneville, député de Haute-Savoie s’est engagé à relayer les craintes de l’ARELAG auprès du gouvernement.

Pascal Terrasse, député de l’Ardèche et président du Conseil Général a déposé une question écrite au Gouvernement, prochainement publiée dans le Journal Officiel.

Olivier Dussopt, maire d’Annonay et député de l’Ardèche a assuré l’ARELAG de son soutien.

Lionel Tardy, député de Haute-Savoie a déposé une question écrite au gouvernement à ce sujet.

Michel Issindou, maire de Gièvres a adressé une question écrite au Ministre de l’Éducation Nationale.

Claure Birraux, député de Haute-Savoie a adressé une question écrite au Ministre de l’Éducation Nationale.

Bravo, messieurs les Députés ! Pour ceux qui liront cet article, il est bon de savoir que le latin est la seconde langue la plus étudiée après l’anglais actuellement en France. Elle n’a donc rien d’une langue rare et n’a pas vocation à être mise à l’index, pas plus que le grec ancien que des lycéens et des collégiens de plus en plus nombreux choisissent d’étudier.

L’ARELAG est membre de la CNARELA.

Signatures : 0