Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Archives > Prose et poésie > Yvan Lachaud s’inquiète de l’avenir du grec et du latin !

Yvan Lachaud s’inquiète de l’avenir du grec et du latin !

dimanche 25 janvier 2009, par Robin Delisle

Sollicité par l’ARELAM, le député Yvan Lachaud a écrit une lettre à Xavier Darcos, pour s’inquiéter du sort du grec et du latin.

Question écrite de M Yvan Lachaud à M. le Ministre de l’Éducation nationale

M. Yvan Lachaud attire l’attention de M. le Ministre de l’Éducation nationale sur les risques que la réforme des lycées peut faire peser sur l’enseignement du latin et du grec. En effet, la réforme du lycée met en concurrence les langues anciennes avec les disciplines artistiques, les langues vivantes, la littérature française, l’histoire-géographie et les modules scientifiques ; Une telle organisation peut avoir pour effet d’enfermer les élèves scientifiques dans leurs disciplines et d’offrir aux élèves au lieu d’une liberté toues les inconvénients d’un « zapping » absurde, sans possibilité d’approfondissement. Il souhaite donc savoir quelle réponse le gouvernement entend apporter à ces inquiétudes, pour assurer la pérennité de l’enseignement des langues anciennes au lycée.

Question écrite de M Yvan Lachaud à M ; le Ministre de l’Éducation nationale

M. Yvan Lachaud attire l’attention de M. le Ministre de l’Éducation nationale sur le projet de réforme du CAPES. En ne laissant subsister que deux épreuves écrites, cette nouvelle organisation ne tient aucun compte de la spécificité des enseignants en Lettres Classiques, chargés d’enseigner trois disciplines, le français, le latin et le grec. le recours au tirage au sort entre latin et grec constitue véritablement un pis-aller insatisfaisant. Il est donc important qu’une troisième épreuve subsiste pour ces enseignements. Il souhaite donc que le ministre étudie avec soin cette question et revoie le projet de réforme du CAPES, afin de préserver des enseignements qui sont au fondement de notre histoire e et de notre culture.