Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Édito > Les étrennes, une fête romaine...

Les étrennes, une fête romaine...

samedi 31 décembre 2005, par Robin Delisle

Chers lecteurs du Portique,

Voici bientôt les Calendes de Janvier,

C’est là l’occasion d’une bonne vieille fête romaine, les STRENAE, plus communément connues chez les Francophones sous le nom d’Etrennes.

En ce premier jour de l’année (Kalendis Januariis, puisque le dieu Janus - BIFRONS, à deux têtes - clôt l’année précédente et ouvre l’année suivante, comme la porte - JANUA), on échange de menus cadeaux porte-bonheur pour s’assurer une année prospère : loin des sommes pharaoniques non déclarées par certains bénéficiaires actuels, ces étrennes consistent en figues, dattes, miel, pièces de monnaie.

A Rome, au Capitole, les deux consuls entourés de prêtres, sacrifient des taureaux blanc et formulent des vœux pour le salut de la République.

Comme à toutes les Calendes (qui marquent la nouvelle lune), le REX SACRORUM avec un PONTIFEX MINOR (un des 3) annonce le calendrier du mois au peuple et sacrifie un bélier à Janus (ici, dieu du premier jour du mois), au Capitole, dans la CURIA CALABRA. De même, la REGINA (sous-entendu : SACRORUM, épouse donc du REX), à la REGIA, sacrifie une agnelle ou une truie à Junon.

Alors toute la rédaction ne peut que vous adresser ses voeux de bonheur pour le nouveau soleil qui s’annonce, sous les auspices de Janus.

LINKS

Messages