Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Éléments de langues latine et grecque > Langue latine > Royauté et Religion dans la Rome archaïque > Numa, un homme pieux

Numa, un homme pieux

mardi 24 janvier 2006, par Robin Delisle

- Objectifs de la séquence

  • Ce cours est un cours de rentrée de 4ème. Il a deux objets principaux :
    • Replonger les élèves dans la langue latine et son fonctionnement dès les premières heures de cours
    • Introduire le personnage de Numa Pompilius, et par là la religion romaine archaïque.

- Nature du texte

  • Le texte n’est bien sûr qu’un texte d’imitation, mais :
    • sa source évidente étant Ab Urbe condita de Tite-Live, il prépare l’étude d’extraits de cet ouvrage, mise en oeuvre dans les séances suivantes.
    • Il permet, en raison de sa facilité d’accès, une immersion « en douceur » du jeune latiniste dans sa nouvelle année d’étude.
Numa, un homme pieux

Numa Pompilius post Romulum regnat. Numa Romuli filius non est, sed justus et bonus Sabinus est. Pugnas non amat. Romanos ita monet : "Saepe in silva nympham Egeriam audio." Ita Romani Numam timent et dicunt : "Dei Numam Pompilium amant et monent." Numa dicit quoque : "Boni et justi et pii semper esse debemus. Si deos amamus, fortunam timere non debemus, nam viam ad gloriam Romanis paramus. In pugnis, dei pios populos ducunt et, si boni estis, dei victoriam mittunt Romae." Ita Numa Romanis deorum et dearum curam dat. Jupiter et Mars et Quirinus maximi Romanorum dei sunt. Dianam quoque, et Vestam et Minervam amant. Per multos annos, Romanorum vita tranquilla est.

Source : Magnard 4ème Invitation au Latin de Jacques Gason et Alain Lambert

Révisions grammaticalesOutils pour traduire
- Les désinences des COD sont variables selon le genre et le nombre : au masculin singulier, um, au masculin pluriel, os, au féminin singulier, am, au féminin pluriel, as.

On appelle ces terminaisons des accusatifs.

- Les sujets et attributs du sujet se terminent par, au masculin singulier, -us, au masculin pluriel, -i, au féminin singulier, -a, au féminin pluriel -ae. On appelle ces terminaisons des nominatifs.
- Les compléments du nom se terminent par, au masculin singulier, -i, au masculin pluriel, -orum, au féminin singulier, -ae, au féminin pluriel, -arum. On appelle des terminaisons des génitifs.
- Toutefois, les cas peuvent être aussi indépendants des fonctions, notamment quand ils sont générés par des prépositions.
- Isoler les COD , les sujets et les compléments du nom dans le texte, avec des codes couleur : rouge pour les COD, bleu pour les sujets et les attributs du sujet, vert pour les compléments du nom

- Relevez tous les verbes en les soulignant.

On utilisera avec profit un document word, ou à défaut des surligneurs si seuls des polycopiés sont disponibles.

- Donnez une traduction du texte :

L’élève pourra utiliser le programme collatinus ou encore le dictionnaire en ligne de Gérard Jeanneau.
Retour à la page « Royauté et religion dans la Rome archaïque »