Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Éléments de langues latine et grecque > Langue latine > Royauté et Religion dans la Rome archaïque > Royauté et Pontificat

Royauté et Pontificat

mardi 24 janvier 2006, par Robin Delisle

Pouvoir des pontifes sur les esprits

Texte d’origineTexte transformé
[1,20,6] Cetera quoque omnia publica priuataque sacra pontificis scitis subiecit, ut esset, quo consultum plebes ueniret, ne quid diuini iuris neglegendo patrios ritus peregrinosque adsciscendo turbaretur ; Cetera quoque publica priuataque sacra pontificio subjicit : populus jam sciebat quo veniret ut consuleret , ne neglegeret sacra patria sed peregrina adscisceret.

Vocabulaire du texte transformé

Ceterus, a, um = l’autre, le reste

Sacra-orum = 1.sacrifices 2. rituels 3. objet de culte

Pontificium = 1.pouvoir pontifical 2. droit, juridiction pontificale

Subjicio, is, ere, subbjeci, subjectum : soumettre à, placer sous

Scio, is, ire, scivi, scitum : savoir

Quo = où

Ut + subjonctif = pour que

Consulo, is, ere, consului, consultum = 1.prendre conseil 2.délibérer 3. décider

Ne + subjonctif = 1. de peur que 2. pour que...ne...pas...

Patrius, a, um = de la patrie

Peregrinus, a, num = étranger

Adscisco, is, ere, ascivi, ascitum = 1.adopter, admettre, agréer. 2 faire venir, adjoindre

Notes et questions

  • L’imparfait du subjonctif se forme en rajoutant à l’infinitif du verbe les désinences -m, -s, -t, -mus, -tis, -nt.
  • Relevez les mots latins qui vous semble appartenir au champ lexical du religieux.
  • Trouvez des mots français issus du mot latin « juris » ? A votre avis, quel grand réseau lexical dépend de ce mot ?
  • Relevez des accusatifs neutres pluriels dans le texte.
  • Quel est à votre avis, l’étymologie latine du mot « pontificis » ?
  • La conjonction ne signifie pour que...ne...pas ou encore de peur que et se construit avec le subjonctif. Quel verbe au subjonctif dépend de cette conjonction dans le texte ?
  • Qu’a donné le verbe turbaretur en français (trouvez un verbe bâti sur sa racine) ? pouvez-vous déduire de ce verbe la préoccupation principale de Numa Pompilius ?

Les Pontifes

Lecture d’extraits de l’article de Françoise Van Haeperen dans les Folia Electronica Classica (Louvain-la-Neuve) - Numéro 5 - 2003
Le collège Pontifical à Rome

La représentation des Anciens

  1. Comment les Romains considèrent-ils les pontifes, par rapport aux autres fonctions religieuses ?
  2. Quels sont les deux rôles principaux des pontifes ?
  3. Comparez l’extrait du texte de Tite-Live qui porte sur les pontifes et ce que dit l’auteur de l’article des représentations des Anciens. Que constatez-vous ?

Fonctions judiciaires des pontifes

La puissance juridique du pontificat va coïncider avec la royauté. A l’origine, il n’y a pas de droit écrit à Rome. Le premier tribunal est constitué du roi et des pontifes. Le roi étudie chaque cas de manière particulière. Aidé des pontifes, il s’adresse à une divinité pour lui demander son avis. Mais ce sont les pontifes qui seuls peuvent interpréter les signes divins, rendre un jugement et clore le procès. Un calendrier judiciaire est créé, et certains jours fastes, il est possible d’interroger les dieux. Seules les pontifes connaissent ces jours.

Retour à la page « Royauté et religion dans la Rome archaïque »