Le portique

css standard ;css none

Les Féciaux

mardi 24 janvier 2006.

La prière du Fécial

[1,32,6] Legatus ubi ad fines eorum uenit, unde res repetuntur, capite uelato filo - lanae uelamen est - "audi, Iuppiter", inquit ; "audite, fines" - cuiuscumque gentis sunt, nominat - ; "audiat fas : ego sum publicus nuntius populi Romani ; iuste pieque legatus ueni, uerbisque meis fides sit".

[1,32,10] "audi, Iuppiter, et tu, Iane Quirine, diique omnes caelestes uosque terrestres, uosque, inferni, audite : ego uos testor populum illum" - quicumque est, nominat - "iniustum esse neque ius persoluere. Sed de istis rebus in patria maiores natu consulemus, quo pacto ius nostrum adipiscamur". Tum is nuntius Romam ad consulendum redit.

Source : Ab Urbe condita Liber Primus de Tite-Live

Etude du texte

  1. Repérez un ablatif absolu dans le texte : traduisez-le. A quel épisode du règne de Numa vous fait-il penser ?
  2. A quelles divinités s’adressent successivement la première puis la seconde prière ?
  3. Faites une recherche sur les dieux nommés dans le texte. Qui sont-ils ?
  4. A quel mois vous fait penser l’un d’entre eux ?
  5. Quels sont les différents types de divinités que distingue le fécial ?
  6. Relevez tous les impératifs du texte.
  7. Relevez un verbe déponent dans le second texte.
  8. Relevez les subjonctifs du texte.
  9. sit est la troisième personne du subjonctif du verbe être. Sachant que toutes les personnes s’appuient sur le même radical, tentez de reconstruire logiquement la conjugaison du verbe être au présent du subjonctif.

Impératif, subjonctif présent et verbes déponents

L’impératif

Construire un impératif en latin est extêmement simple. Il suffit de prendre le radical pur pour la seconde personne du singulier, et de rajouter -te pour la seconde personne du pluriel à ce radical.

Les verbes déponents

Les verbes déponents sont des verbes qui ont un sens actif, mais se comportent comme des verbes passifs pour ce qui est de la conjugaison.

Le subjonctif présent

En dehors des verbes en -o,-as,-are , les verbes latins font tous leur subjonctif en rajoutant -am,-as,-at,-amus,-atis,-ant au radical du verbe. Les verbes en o,-as,-are font leur subjonctif en -em,-es,-et,-emus,-etis,-ent

Pour la morphologie de l’impératif et du subjonctif, on peut se reporter au précis grammatical des Itinera electronica de l’Université Catholique de Louvain.

Traduisez le texte. Vous pourrez utiliser le programme collatinus ou encore le dictionnaire en ligne de Gérard Jeanneau.

Guerre et paix chez les féciaux

Les féciaux font partie des principaux collèges religieux de Rome. Au nombre de vingt, se recrutant par cooptation, ils sont les gardiens et les interprètes du jus fetiale , à certains égards, l’ancêtre du droit international...Toute déclaration de guerre ou conclusion de traité de paix requiert leur intervention. En cas de conflit armé, les féciaux examinent les responsabilités. Si Rome est en cause, par une mesure de deditio (extradition) ils livrent le coupable à l’adversaire. Mais, si c’est l’ennemi qui est en cause, la guerre est solennellement déclarée par une cérémonie rituelle : la clarigatio.
Quatre féciaux se rendent alors en délégation extraordinaire sur le Capitole et cueillent la verveine sacrée, puis, se rendent, sous la conduite del’un d’entre eux qui prend alors le nom de Pater Patratus, à la frontière adverse. Là, ils réclament l’extradition des fauteurs de trouble. S’ils n’obtiennent pas satisfaction, trente jours plus tard, ils reviennent, prononcent une formule sacramentelle, et projettent alors un javelot ensanglanté sur la terre adverse.

Retour à la page « Royauté et religion dans la Rome archaïque »
Signatures : 0
Voir au format PDF

Des mêmes auteurs

  • par Robin Delisle

Derniers commentaires

  • Messages de forum : 0