Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Les lettres classiques à nouveau en danger

Les lettres classiques à nouveau en danger

vendredi 23 décembre 2005

On avait compris que le rapport du PDG de BNP Paribas appelait à la réduction de la dépense publique.

Le gouvernement a trouvé une proie facile avec les lettres classiques qui paient un très lourd tribut : 170 postes proposés au CAPES cette année, contre 284 l’année passée.

Autre ministre, autre moeurs, sans doute... Le cabinet de François Fillon s’était distingué par sa sympathie envers les humanités. Celui de Gilles de Robien revient à l’inadmissible norme qui a prévalu pendant de longues années jusque là...


Voir en ligne : Article du Figaro

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.