Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Gaïa, une vache à Paris...

Gaïa, une vache à Paris...

mardi 25 avril 2006

Touristes et Parisiens vont pouvoir découvrir à partir de jeudi un spectacle insolite aux quatre coins de la capitale : des vaches sculptées grandeur nature peintes et détournées par des artistes célèbres ou de jeunes talents.

Pas moins de 110 vaches vont "brouter" jusqu’au 16 juin dans les lieux les plus connus de la Capitale.

Cette action artistique a pour objectif de collecter des fonds au profit de deux organisations : "Africa Alive", qui intervient dans les domaines de la santé en Afrique (nutrition et lutte contre le sida) et une agence de l’Onu, le Programme alimentaire mondial (PAM).

Organisée sous le haut patronage du ministère de la Culture, Vach’Art a aussi pour but de "promouvoir l’art contemporain, de proposer des oeuvres originales et de découvrir de nouveaux talents".

Parmi ces jeunes artistes figure Christophe Betmalle, 31 ans, qui a réalisé une vache baptisée Gaïa, "la déesse de la Terre chez les Grecs, qui porte peints sur son dos deux personnages nus dont le corps ressort sur un drapé rouge, qui donne un côté un peu dramatique et théâtral à la scène, accentué par la couleur rouge", explique-t-il.

"Cette vache représente la Terre. Les Hommes sont complètement dépendants de la Terre : si tu tues la Terre, tu tues les hommes", explique Christophe devant sa vache.

Pourquoi s’est-il lancé dans ce projet ? "J’espère obtenir une meilleure visibilité pour ma peinture", dit-il, "et je voudrais que ma vache soit vendue très cher chez Artcurial", ajoute-t-il en plaisantant.

Après Paris, toutes les vaches seront rassemblées en troupeau du 19 au 26 juin sur le parvis de La Défense pour une opération baptisée "Le plus grand pâturage artistique".

Source : AFP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.