Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > La Finlande fer de lance du latin en Europe

La Finlande fer de lance du latin en Europe

lundi 3 juillet 2006

HELSINKI (AFP) - "Finnis Unioni Europaeae praesidentibus in morem venit" : la Finlande a inauguré samedi sa présidence de l’Union européenne (UE) en publiant un bulletin d’informations en... latin.
Le pays nordique proposera chaque mercredi sur son site internet un condensé de l’actualité européenne dans la langue de Saint Benoît, ou Benedictus Casinensis (Ve-VIe siècles), fondateur de l’ordre des bénédictins et l’un des patrons de l’Europe.

"Accedit, quod usus linguae Latinae cultui humano Europaeo honorem habet et de radicibus societatis Europaeae usque ad antiquitatem classicam pertinentibus omnes commonefacit", peut-on lire dans ce premier bulletin rédigé par des professeurs d’université.

La présidence finlandaise, qui a fait de la transparence de l’UE l’un de ses principaux chevaux de bataille, ne propose pas de traduction pour les profanes.

A moins de parler... finnois. La version originale donne ceci : "latinankielen käyttö on myös kunnianosoitus eurooppalaiselle sivistykselle ja muistutus eurooppalaisen yhteiskunnan antiikkiin ulottuvista juurista".

Ce qui peut se traduire de la façon suivante : "l’usage du latin tient lieu d’hommage à la civilisation européenne et de rappel des racines de la société européenne, qui remontent jusques aux temps de l’Antiquité classique".

L’intérêt de la Finlande, pays de confession luthérienne, pour la langue officielle de l’Eglise catholique remonte à 1999, lors de sa première présidence européenne.

"L’expérience avait été très appréciée et nous avons décidé de la renouveler", a indiqué Miia Lahti, rédactrice en chef du site internet de la présidence finlandaise ( www.ue2006.fi en français, www.eu2006.fi en anglais).

Le bulletin d¹informations sera diffusé deux fois en juillet et une fois par semaine de septembre à décembre après une pause en août.

Deux latinistes renommés, Reijo Pitkäranta et Tuomo Pekkanen, ont été chargés des versions. Ces universitaires sont à l’origine de ce qu’ils présentent comme la seule émission radiophonique d’informations en latin au monde, Radio Vatican mise à part. Créée en 1989 sur la radio publique Yle Radio 1, elle est désormais disponible sur internet ( www.yleradio1.fi/nuntii).

Le français et l’anglais sont les deux langues de référence du site de la présidence. Mais tout document traduit dans l’une des autres langues des Etats membres (actuellement 25) de l’Union sera également mis en ligne.
La présidence finlandaise espère entre 100 000 et 200 000 visiteurs par mois sur son site internet .


Voir en ligne : YLE Radio 1

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.