Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Philtres d’amour et sortilèges en Grèce ancienne

Philtres d’amour et sortilèges en Grèce ancienne

vendredi 3 novembre 2006

Les Grecs anciens étaient-ils vraiment tous misogynes ? Croyaient-ils tous à la nature " lascive " des femmes et cherchaient-ils à s’en défendre ? Qu’est-ce qu’un homme, qu’est-ce qu’une femme dans la Grèce ancienne ? S’appuyant sur la littérature de l’époque et les plus récentes découvertes archéologiques, Christopher Faraone a étudié les philtres, sortilèges et incantations que les hommes comme les femmes avaient l’habitude d’utiliser pour s’attirer de bonnes grâces amoureuses et sexuelles. Il montre que le désir et les rapports sociaux de sexe étaient beaucoup plus complexes qu’on ne le pense et révèle l’existence d’un second modèle culturel, surprenant, où ce sont les hommes qui, lascifs et sauvages, devraient être apaisés et contrôlés, au moyen de la magie amoureuse, par des femmes raisonnables et chastes... Christopher A. Faraone, spécialiste des mythes et rituels de la Grèce ancienne, estprofesseur à l’Université de Chicago.

Editions Payot 2006

Auteur de Christopher A. Faraone, Françoise Bouillot (Traduction)


Voir en ligne : Librarius

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.