Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Éléments de langues latine et grecque > [Presse] Les langues mortes n’ont pas rendu leur dernier souffle

[Presse] Les langues mortes n’ont pas rendu leur dernier souffle

mercredi 31 janvier 2007

C’est tout un dossier que consacre le magazine de la MGEN Valeurs Mutalistes dans le numéro 247 de janvier 2007 (pages 30 et 31).

Laurence Bernabeu, l’auteur de l’article dresse d’abord un panorama de l’étude du grec et du latin, pour constater, que, finalement, en dépit de l’érosion du latin, latin et grec ensemble sont plus étudiés que toutes les autres langues en France hors l’anglais.

A travers des extraits d’entretien avec des défenseurs éminents des langues anciennes (Marie Hélène Menaut, présidente de la Cnarela, Jean-Pierre Levet, président d’Eurosophia, Agnès Joste, membre du collectif Sauver les lettres) c’est le portrait de deux disciplines hors normes qui se dégage dont on voudrait se débarrasser, mais qui reviennent par l’autre porte pour citer Marc Baratin, professeur de latin à l’Université de Lille III.

On ne pourrait mieux illustrer le lien profond qui lie ces deux disciplines à notre langue que par cette citation de Morad Saouti, membre de l’asociation Mêtis :

Un mot grec lève le voile sur vint ou trente mots français.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.