Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Échanger > Festival de Beaune

Festival de Beaune

mercredi 14 février 2007

Fort d’un succès grandissant, le festival de Beaune est aussi l’occasion d’une découverte de la Bourgogne, une province dont le patrimoine artistique demeure souvent trop méconnu. La visite de l’Hospice de Beaune et du Musée du Vin prélude au concert donné dans la basilique Notre-Dame par William Christie dont l’ensemble interprétera la Création de Joseph Haydn. Non loin de Beaune où il faut voir le Jugement dernier de Roger Van der Weyden, Dijon offre au visiteur sa cathédrale Saint-Bénigne et son palais ducal, les trésors de son musée des Beaux-Arts et un paysage urbain riche de ses nombreuses façades contemporaines du président de Brosses, mais c’est à Beaune, dans la ville chère au chancelier Rolin, qu’il faut aller retrouver la musique, avec Jordi Savall dont le groupe exécutera les Concerts royaux de Couperin. Cette découverte de la Bourgogne serait incomplète sans une excursion jusqu’à Cluny où ne se dresse plus qu’une partie du transept de la magnifique église abbatiale de Cluny III, vandalisée et détruite sous la Révolution pour être transformée en carrière de pierres par un acheteur de biens nationaux. Ultime vestige d’un sanctuaire qui fut le plus grand de toute la Chrétienté jusqu’à la construction de Saint-Pierre de Rome. C’est à partir de cette région, admirablement évoquée par Georges Duby dans ses Paysans du Mâconnais, qu‘essaima dans toute l’Europe l’ordre d’Hugues le Grand et de Pierre le Vénérable pour imposer une réforme de la vie monastique qui préparera l’apogée spirituel des XIIe et XIIIe siècles. Après avoir écouté les Cantates italiennes d’Haendel – que l’on connaît davantage pour sa musique destinée à la cour d’Angleterre – il restera à accomplir, après un détour par Berzé la Ville où les fresques romanes sont d’inspiration tout à fait originale, le pèlerinage de Vézelay où saint Bernard prêcha la deuxième croisade et où Viollet le Duc sauva l’église de La Madeleine et le magnifique tympan dominant son narthex.

L’association Clio organise des séjours à Beaune, lors du festival.

Source : Lettre de Clio n°67


Voir en ligne : Festival de Beaune

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.