Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Praxitèle au Louvre !

Praxitèle au Louvre !

mercredi 21 mars 2007

Plus que deux jours et l’exposition des marbres de Parxitèle ouvrira ses portes au Musée du Louvre. Le Portique l’avait annoncé, et l’évènement tant attendu enfin se produit.

C’est grâce aux sources écrites anciennes, Pausanias, Pline l’Ancien ou Lucien, que l’on en sait un peu sur ce fils de sculpteur, qui vécut à Athènes, sans doute entre 400 et 330 av. J-C.

Pline a dressé une liste d’oeuvres de Praxitèle, Lucien a exprimé son "admiration totale" pour l’Aphrodite de Cnide, premier nu féminin de la sculpture et statue la plus célèbre de Praxitèle. Elle était déjà reproduite sur des monnaies antiques de Cnide, ville d’Asie mineure (aujourd’hui en Turquie).

C’est justement une Vénus de bronze de ce type qui accueille le visiteur à l’entrée de l’exposition.

L’exposition a pour ambition d’évoquer les diverses images qui ont été données de Praxitèle au long des siècles, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Reconstituer l’oeuvre de Praxitèle n’a pas été aisé : Maurice Ulrich dansl’édition du 20 mars du Quotidien l’Humanité son évocation de l’oeuvre de Praxitèle, écrit ainsi :

Un sculpteur grec, dit-on, se serait un jour installé sur une place d’Athènes. « Je vais faire une statue qui va plaire à tout le monde ». On s’attroupa : « Taille un peu ici, taille un peu par là ». À la fin de la journée, il n’avait plus qu’un tas de cailloux.


Voir en ligne : Le Louvre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.