Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Édito > François Bayrou et le trépied d’Hésiode

François Bayrou et le trépied d’Hésiode

jeudi 29 mars 2007

Lu sur Yahoo Questions/Réponses...

Décidément, le personnage se prête à l’emploi...

[marron]Professeur de Grec ancien, BAYROU peut-il être comparé à Hésiode ?

" Mουσάων Ἑλικωνιάδων ἀρχώμεθ’ ἀείδειν,
αἵ θ’ Ἑλικῶνος ἔχουσιν ὄρος μέγα τε ζάθεόν τε "

" Pour commencer, chantons les Muses Elyséennes,
reines de l’Hélicon, la grande et divine montagne "

Finalement François, c’est Hésiode :

Parallèlement à ses activités agraires, Hésiode était un aède, c’est-à-dire un barde composant ses poèmes pour un auditoire ( dubitatif ) ...

il participa au concours de poésie organisé par les fils du roi Amphidamas pour célébrer les funérailles de leur père.

**** Il remporta la victoire grâce à un poème célébrant l’agriculture et la paix,

et reçut .................un trépied en récompense. !! ****[/marron]


Voir en ligne : Professeur de Grec ancien, BAYROU peut-il être comparé à Hésiode ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.