Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > La Comédie de Ménandre

La Comédie de Ménandre

lundi 24 septembre 2007

Cet ouvrage d’Alain Blanchard, fruit de longues années d’enseignement et de recherche, fait le point sur ce que l’on peut savoir de l’un des auteurs les plus importants de la Grèce antique : le poète comique Ménandre, dont l’influence sur le théâtre classique européen a été considérable au moins par l’intermédiaire de Térence. Car Ménandre fut longtemps une source cachée. Sa disparition à la fin de l’Antiquité constitue l’un des grands paradoxes de l’histoire littéraire : une explication est tentée ici. La redécouverte, partielle mais importante, du poète à l’époque moderne grâce aux papyrus permet donc – au-delà du plaisir que peut procurer la lecture ou le spectacle d’œuvres jusque-là perdues – de mieux comprendre l’essence même du classicisme. La formation de Ménandre s’est faite, selon une tradition qu’il n’y a pas lieu de démentir, au sein de l’École péripatéticienne : ses comédies constituent l’application pratique des principes esthétiques de l’École et permettent inversement de mieux comprendre certains textes théoriques d’Aristote et de Théophraste. Comme autre grande avancée, on revendique ici une meilleure compréhension de la portée politique et éthique du théâtre de Ménandre.


Voir en ligne : Comédie de Ménandre - Librarius

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.