Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Lectures tragiques d’Homère

Lectures tragiques d’Homère

samedi 20 octobre 2007

Les tragédies grecques ont pour nous l’autorité d’une origine, qui marque de son héritage la littérature occidentale. Le livre de jean Alaux fait apparaître, au fil d’une analyse minutieuse, que la force et la singularité de ces œuvres s’éclairent mieux encore si l’on mesure ce qu’elles doivent au dialogue permanent qu’elles nouent avec l’épopée homérique. Ce dialogue, souvent conflictuel, est étudié ici sur plusieurs plans : depuis les modalités de l’allusion littérale jusqu’à la reprise de thèmes, de motifs ou de récits entiers, que les auteurs tragiques adaptent à leur univers propre. I’éclairage de la tragédie par l’épopée est bien sûr réversible : s’il permet de cerner ce qui fait la singularité et la nouveauté du théâtre athénien et de son imaginaire, il invite aussi à retrouver, chez H Homère, une dimension humaine sans laquelle nous serions sans doute moins sensibles à la grandeur de l’Iliade et de l’Odyssée.


Voir en ligne : Lectures tragiques d’Homère

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.