Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Humanités > Institutions divines - Livre VI - Lactance

Institutions divines - Livre VI - Lactance

jeudi 18 octobre 2007

Au livre VI des « Institutions divines », Lactance aborde la question du « vrai culte » dû à Dieu, mais le contenu de l’ouvrage déborde largement ce thème, si on l’entend au sens strict des rites. Car l’auteur s’attache surtout à la dimension morale et spirituelle de ce culte, traitant de sujets fort divers qui font tout l’intérêt du livre.

Reprenant l’allégorie des deux voies, il en propose une nouvelle interprétation où s’exprime son dualisme ; une analyse critique des définitions traditionnelles de la vertu le conduit à opposer, aux lois des peuples et à la fausse justice des hommes, une unique loi, immuable et universelle : la loi divine. La notion majeure d’« humanitas » est alors introduite, puis un long débat sur les « passions » aboutit à une véhémente apologie des affects : donnés par Dieu, ils constituent une richesse, et la morale consiste à les bien diriger. Même attitude à l’égard des sens : les plaisirs des sens peuvent offrir de réels dangers, mais il en est aussi qui se joignent à la vertu.

Le vrai culte dû à Dieu est, pour Lactance, intérieur et spirituel : don de soi, en acte dans l’« opus iustum », et, pour tout sacrifice, nos louanges et nos hymnes.

Introduction, texte critique, traduction, notes et index par Christiane Ingremeau, maître de conférences honoraire à l’Université du Maine


Voir en ligne : Institutions divines

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.