Le portique

css standard ;css none

L’Atlantide de Van Cleef & Arpels

lundi 16 juin 2008.

La maison Van Cleef & Arpels aime les mondes mythiques et mythologiques. Comme il l’avait fait en 2003 avec Songe d’une nuit d’été, le joaillier nous invite cette fois avec sa dernière collection Atlantide à plonger au cœur d’un nouvel univers rêvé : celui de la célèbre cité engloutie.

Dans un écrin aquatique se mêlent sublimés, algues et poissons d’émeraudes, flots de diamants, vagues d’écumes de perles et de saphirs, sirènes serties de tourmalines en camaïeux de vert menthe, de bleu lagon, de parme, et de roses.

Ici un voilier précieux clipé sur un collier de rouleaux de diamants déchaînés, là trois broches Néréïdes éclaboussées de brillants.Un hippocampe, des coquillages, des fleurs océanes, des méduses aux tentacules articulées qui enserrent des opales gravées et aussi des broches à l’aspect de créatures hybrides entre fleur et sirène, un dragon fixé sur un collier, que l’on peut enlever à volonté pour le poser au revers d’une veste et même déplier les ailes pour lui donner un petit air terrifiant.

Parmi un ruissellement de gemmes précieuses, tout le savoir faire et les particularités du joailliers sont représentés : sertis mystérieux, clips détachables, poudriers et minaudières, jeux d’asymétrie, bagues à porter entre deux doigts ou sur trois doigts, gemmes d’exception...

En 100 bijoux (dont 80 pièces uniques) le joaillier, une fois de plus réussit le prodige de nous faire rêver en nous entraînant avec lui dans les arcanes d’un défi à la fois stylistique et technique qui caractérise ses créations de haute joaillerie.

La collection est actuellement à Paris, et on peut la voir Place Vendôme.

(Source : Paris Joaillerie)

Répondre à cette brève

Aide

Autres brèves

Derniers articles