Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Échanger > Statut du latin dans un jeu de rôle grandeur nature

Statut du latin dans un jeu de rôle grandeur nature

mercredi 20 mai 2015

Voilà une conversation surprenante commencée en 2013 sur les forums du MASS-LARP (jeu de rôle grandeur nature de masse) à propos du statut du latin dans le jeu.
Il s’agit de l’univers de Kandorya, l’un des plus connus des pratiquants de ce jeu.
Le débat commence ainsi sur le forum :

« Quelle place donnez-vous au latin en Orya et comment expliquez-vous le fait de l’utiliser en jeu ?

J’en vois plusieurs utilisations faites par divers groupes en jeu :

- Latin de lettré : Flammae Sanctae, nom des fiefs FB
- Latin liturgique : Eglise de l’unique (?), maximes (?)
- Langue éturienne : maxime des Légions, quelques noms de villes
- Latin de cuisine : formules magiques (?)

Pour nous (Eturia), c’était clairement de l’ "éturien", puisque l’on est basé sur une "copie" de l’empire romain. Mais, sachant que nous sommes aussi une ancienne province mulkesh, nous n’avons pas d’autre langue que le Mulk, c’est donc potentiellement du ... Mulk. »

Après l’avoir revendiqué pour plusieurs anciens langages, les participants à la discussion en ont finalement convenu de faire du latin l’ancêtre de la langue « commune », la langue principale de leur continent fictif. Il a d’ailleurs fallu l’intervention des organisateurs sur le forum pour en fixer définitivement et irrévocablement le statut.

La civilisation romaine et le latin ne cesseront jamais de nous surprendre par leur propension à irriguer la moindre ramification de notre modernité...


Voir en ligne : Kandorya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.