Le portique

Nihil novi sub sole !

Accueil > Édito > Migrations économiques à l’Âge de glace

Migrations économiques à l’Âge de glace

mardi 20 octobre 2015

Il est toujours risqué d’appliquer une grille de lecture moderne à des événements anciens, mais certains parallèles sont amusants.
Une équipe d’archéologues de l’Université de Leicester a fait une découverte étonnante dans sa propre région dans le Bradgate Park.
On y trouve une exceptionnelle profusion de pierres taillées et d’artefacts de la fin du paléolithique. La raison en est qu’à époque médiévale, ces terres ont été interdites à la culture si bien que ses trésors ont pu être conservés intacts.
Il semble bien qu’une troupe de chasseurs se soit installée puisque vers 14700 avant Jésus Christ, l’âge glaciaire prend fin au nord-ouest de l’Europe. Des populations migrent donc dans ces zones, l’herbe devenant plus verte au sens propre et attirant une faune plus riche et diversifiée.
C’est en ce sens que Lynden Cooper ose la comparaison avec des migrants économiques dans le dossier de presse que l’Université de Leicester tient à disposition des médias.


Voir en ligne : Evidence of Ice Age ‘economic migrants’ in Europe to be unearthed (University of Leicester)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.